Genre et contraception : quelles (r)évolutions ? Un colloque à Paris

Sujette à de nombreux débats, la contraception féminine ne suffit plus à combler les besoins des couples hétérosexuels. Les femmes deviennent de plus en plus réticentes aux hormones, notamment depuis le scandale des pilules de troisième et quatrième générations, et la mouvance d’une hygiène de vie plus naturelle.

Dans ce cadre, les hommes pourraient être de plus en plus enclins à franchir le pas : gérer leur propre fertilité. Il n’existe cependant pas d’offre sur le marché pour répondre à leur demande. Les quelques propositions sont souvent contraignantes (piqûres régulières, inconfort quotidien ou contraception non-réversible). Quelles sont alors les recherches en cours ? Comment la société avance-t-elle de ce côté là ?

Des chercheurs californiens, hollandais et français se réunissent les 18 et 19 décembre 2017 à la Sorbonne, à Paris pour faire le point (inscriptions par ici). Armé de micros et de caméra, le Labo des savoirs interrogera sociologues et médecins.

Plus d’informations sur le colloque >


► Pour aller plus loin, vous pouvez d’ores et déjà réécouter l’émission Contraception masculine : et si on partageait plus que du plaisir ?

Répondront à nos questions :

  • Pierre Colin, co-président d’Ardecom,
  • Véronique Sehier, coprésidente du Planning Familial.

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Le 14 décembre prochain, le Labo des savoirs met le doigts où ça fait du bien. Clitoris : épicentre du plaisir féminin ? La question sera posée lors d’une radio-conférence à partir de 19h au Lieu Unique, 2 rue de la biscuiterie, à Nantes.

Événement >