La tête dans les étoiles grâce au « Space Obs » de San Pedro de Atacama

16 avril 2017

Après avoir bivouaqué sur le bord de la Panamerica, nous prenons la voiture en direction d’Antofagasta pour rejoindre Philippe et Luc, qui sont restés à l’hôtel pour résoudre le problème du 4X4 de la veille. Nous profitons de la WIFI pour passer un moment au téléphone ou sur Skype avec nos familles, ou tout simplement pour reprendre contact avec la civilisation.

Nous avons une vue magnifique sur l’Océan Pacifique. Les cormorans, les pélicans volent au-dessus de nos têtes. Nous reprenons la voiture pour aller manger dans une posada. Nous commençons à avoir l’habitude de très bien manger dans ces restaurants routiers.

Nous roulons ensuite toute l’après midi vers San Pedro de Atacama, ville touristique du désert. Après 3 longues heures de route, nous commençons à apercevoir les lagunes salées qui environnent le petit pueblo de San Pedro. Le paysage est à couper le souffle. La descente est magique, tant la vallée qui accueille la ville s’avère magnifique. Nous pénétrons brièvement dans le petit village afin de rejoindre le lieu dans lequel nous allons passer la nuit : des lodges faisant face aux montagnes lointaines ainsi qu’aux volcans.

Immédiatement, on se précipite vers la douche ! Ce retour à la civilisation n’est pas de trop même si la beauté de l’aventure l’emporte sur le reste. Une fois tous propres, nous nous sommes dirigés vers un petit restaurant typique dans le centre du village en terre cuite, toujours en quête de découvrir de nouvelles saveurs et de nouveaux mets.

Au retour, Alain Maury, notre hôte, nous propose une brève visite guidée du ciel, en attendant l’officielle du lendemain, une sorte de mise en bouche… En effet, le « Space Obs » où nous logeons dispose d’un certain nombre de télescopes permettant une excellente observation du ciel, également possible par la faible pollution lumineuse. C’est plutôt réussi puisque nous avons eu la chance d’observer entre autres, Jupiter et l’un de ses satellites. Pour les plus courageux, Alain suggère de rester éveiller jusqu’à 1h30 afin de voir Saturne et ses fameux anneaux au télescope ! Personne ne se fait prier pour admirer ce spectacle. Après une heure d’observation nocturne, nous nous décidons tous à partir dans nos lits tant attendus ; les émotions décuplées tant les étoiles se bousculent dans nos têtes.