Une météorite au bout de 5 minutes de recherche

Réveil après une bonne nuit à l’hôtel, un petit déjeuner copieux pour se préparer à notre première journée de chasse aux météorites. Avant toutes choses, nous allons faire quelques courses afin de prévoir au mieux les repas ; composés principalement de thon à l’huile (72 boites plus précisément !), de maïs et des barres de céréales, pour les 3 jours de bivouac. Nous passons ensuite 2 longues heures à rouler sur la Panamerica pour enfin arriver au lieu tant attendu. Dans le but d’aller rapidement chercher nos trésors, nous déjeunons rapidement. C’est parti pour l’aventure !

Dès les 5 premières minutes, Mathis tombe sur une météorite, et, motivés par cette découverte, nous nous lançons avec encore plus d’entrain dans le désert. La première partie de l’après midi fut peu fructueuse pour les 6 aventuriers. Lorsque nous retrouvons les deux cueilleurs professionnels, ceux-ci nous indiquent une zone abondante en rochers de l’espace. En seulement une heure, toute l’équipe trouve sa première météorite, et de nombreuses découvertes s’en suivent.

Le prix de la plus impressionnante revient à Elise qui trouve une un caillou extraterrestre divisé en trois parties.

Fatigués par cette journée de recherche constante, nous allons dîner dans une posada (petit restaurant routier) à la nuit tombée. Plats typiques chiliens au menu. Tout comme au premier soir, le ciel dégagé nous révèle les trésors qu’il renferme. Au bout de quelques heures, la lune vient malheureusement éclairer le ciel et masque de nombreuses étoiles.

Après le repas, nous décidons de quitter la zone de météorites explorée au cours de la journée pour se rendre dans la nouvelle zone à tectites. Arrivés sur place, les 6 explorateurs en herbe, accompagnés de Luc dorment à la belle étoile pour observer les lumières célestes.