Le cœur a ses raisons… Ou la place des émotions dans le processus de décision

29 mars 2017

L’adage un brin romantique est en fait prouvé scientifiquement. Le cœur, deuxième cerveau comme on dit, est souvent le symbole des émotions. Sans que nous en soyons conscients, celles-ci influent à différentes phases de la prise de décision.

La joie, la peur, la colère, favorisent ou desservent la réflexion jusqu’à mener au choix.

phineas gage 2Si l’on place tout ce beau monde au niveau du cœur dans l’imaginaire collectif, c’est en fait dans les noyaux sous corticaux que ça se passe. Le système rationnel et le système émotionnel activent chacun leur part du cerveau.

Phineas Gage a été le premier cas neurologique à confirmer cette hypothèse, à cause d’un accident de travail (voir photos).

 

 

 

Une chronique de Cathy Dogon