Comprendre la douleur

Comprendre la douleur et d’abord la définir. Ce phénomène sensoriel est aussi une expérience émotionnelle qui renvoie dos-à-dos le psychique et le physique. Est-on triste parce que l’on mal ? A-t-on mal parce que l’on se sent mal ? L’algologie (du grec algos, la douleur) comprend alors tout un ensemble d’approches et de savoirs que la médication ne saurait seule remplacer.

La douleur doit aussi se comprendre comme mal nécessaire. A quoi ressemble une vie dont elle serait absente ? Au delà de la grande tristesse d’un monde sans peine et réconfort, il faut voir ici les dangers d’une existence où l’esprit ignorerait les cris du corps. Cette douleur utile peut se dérégler, elle ne remplit plus son rôle et devient maladie. Il existe plusieurs douleurs, celle-ci se nomme douleur chronique.

Invité

nizardJulien Nizard, médecin algologue, praticien au CHU de Nantes et enseignant chercheur à l’Université de Nantes est un spécialiste des douleurs chroniques dites « rebelles » puisque résistantes aux traitements.

Éléments sonores

– Neurologie de la douleur – 6min 27s

Interview de Marie-France Gardahaut, neurobiologiste à l’Université de Nantes sur l’origine de la douleur et ses dérèglements.

– L’équipe mobile – 3min 28s

Interview d’Emmanuelle Bougouin-Kuhn, médecin algologue, responsable de l’équipe mobile douleur au CHU de Nantes.

– Un médecin au travail – 8min 58s

Reportage dans le cabinet du docteur Dominique Tripodi au CHU de Nantes, dans le service des pathologies professionnelles.

Ressources

– Vivre sans la douleur, Nicolas Danziger, Odile Jacob, 2010.

Une femme est envahie par le sentiment étrange que sa jambe douloureuse ne fait plus partie de son corps ; un patient victime d’un trauma crânien devient subitement indifférent aux pires douleurs ; tel autre, à la suite d’un deuil, se met pour la première fois à souffrir de ses dents dévitalisées. En quoi le fait d’avoir mal modifie-t-il la perception que nous avons de notre corps ? Comment l’affect douloureux est-il élaboré par notre cerveau ? De quelle façon la signification symbolique d’une lésion peut-elle déterminer la sensation qui en résulte ? Est-il possible de vivre sans souffrir ? Un voyage scientifique et humain pour mieux comprendre l’énigme de la douleur.

– La souffrance au travail, Nicolas Combalbert, Armand Colin, 2010.

Un ouvrage collaboratif où medecins, juristes, psychologues et experts en Ressources Humaines tentent de nous éclairer sur la difficile problématique de la souffrance au travail. Dans une perspective interdisciplinaire, les différents chapitres apportent des pistes d’explication sur ce qui fait qu’une entreprise favorise, dans son fonctionnement, l’émergence du stress, de la violence au travail et du harcelement moral.

– La Douleur, Marguerite Duras, P.O.L., 1985.

Marguerite Duras y raconte le retour des camps de Robert Antelme, son mari en 1945. C’est le récit de ce retour et de l’attente de ce retour, dans une atmosphère chargée de menaces, d’une grande peur. L’auteur décrit aussi l’état de son mari, son corps malade, avec des mots simples, justes et poignants. La Douleur, c’est aussi la douleur d’une femme qui attend son mari déporté et qui veut lui annoncer qu’elle le quitte pour un autre homme. Des sentiments extrêmement complexes : d’un côté, elle attend son mari et c’est une douleur. D’un autre côté elle veut rompre avec lui et c’est également une douleur.

Crédits

Une émission animée et préparée par Mathilde Robert et Anna Tuyen Tran, avec la participation de Julia Sesé, dirigée par Guillaume Mézières.

Illustration : Art of pain
Crédits : Azarius