Enfermement : où sont les murs ?

Emission du 28 juin 2017

Au premier juillet 2016, un record d’enfermement a de nouveau été battu en France avec près de 70 000 détenu·e·s derrière les barreaux. La population carcérale continue d’augmenter depuis une trentaine d’années, et ce alors même que les scandales sur les conditions de détention se sont multipliés, tout comme la réflexion sur les apories de l’incarcération.

« Et si ces murs nous racontaient, nous, tel un miroir de l’universellement humain ? » c’est la question soulevée dans « Entrez libre », la quatrième collaboration de Pick Up production avec Le Voyage à Nantes… Une exposition éphémère visible du 1er juillet au 30 septembre 2017 dans l’ancien centre de détention de la Cité des ducs.

« Tout n’est qu’affaire d’enfermement dans l’univers de la déraison. » écrivait Bernard Guiter – docteur en psychopathologie, en Histoire et Civilisation à l’université de Béziers. Dans son ouvrage paru en 2001, il évoquait alors les maladies mentales… Mais « déraison » est aussi un mot employé par les spécialistes pour décrire… notre mode de vie. Il est donc permis d’extrapoler un peu : la société n’est-elle pas une vaste fabrique de l’enfermement ? La question se pose à l’heure où les esprits, comme l’avenir, semblent plus étriqués que jamais…

Crédit :

Une émission préparée et présentée par Agathe Petit, avec Pauline Verbaenen et Maxime Labat.

Invité(s) :
– David Niget : maître de conférence à l’université d’Angers, spécialisé dans la jeunesse délinquante et les lieux d’enfermement.
– Carmen Beillevaire : scénographe, coordinatrice du projet « Entrez libre ».
– David Bartex : l’un des créatifs du projet.

Musiques :
Passi – « Le maton me guette »
Odysee – « Paralysed »