Réfugiés écologiques : comment le climat façonne les migrations

Emission du 19 octobre 2016

Contrairement à ce que l’on entend, les déplacements liés aux changements climatiques ne sont pas nouveaux. Ils sont en revanche en forte croissance, à cause de la hausse du niveau de la mer, du recul des forêts tropicales, et de l’avancée des déserts..

Selon la définition de l’Organisation internationale des migrations, un migrant environnemental est une personne qui « pour des raisons contraignantes de changement soudain ou progressif de l’environnement (…) est obligée de quitter sa résidence habituelle ». Ce statut, récemment défini par l’ONU, n’offre pour autant aucune reconnaissance juridique, et empêche donc de dresser des statistiques précises.

On a beau parler du réchauffement climatique depuis quarante ans, cela fait vingt ans seulement que les gouvernements de ce monde s’y intéressent – plus exactement depuis la conférence de Kyoto en 1997 – et encore moins que la question des éco-réfugiés est débattue…

Pourtant, force est de constater que ces déplacements contraints par Dame Nature ne sont pas nouveaux… Entre 1992 et 1993 par exemple, les agriculteurs du Mozambique, en Afrique de l’Est, ont migré en nombre vers la Zambie voisine car leurs terres n’étaient plus fertiles… À l’époque, on parlait de famine, mais c’est bien la sécheresse causée par l’avancée du désert de Namibie qui a, en définitive, contraint ces cultivateurs à quitter leur pays…

La nature… Et l’homme dans tout ça ? « En transformant son environnement physique, ne le rend-il pas plus vulnérable aux désastres ? » se demande la géographe Véronique Lassailly-Jacob dans un article publié dans la Revue européenne des migrations internationales… C’est ainsi que la pression démographique et le contexte politique ont joué un rôle majeur dans l’étendue des dévastations provoquées par les inondations du fleuve Yangtsé Jiang en Chine, pendant l’été 1998…

Ces catastrophes ont été imputées aux pluies de mousson, mais très peu de personnes ont mentionné le rôle de la déforestation massive du bassin du fleuve : 85 % des forêts avaient été rasées…

Comment le climat façonne les migrations ? C’est le thème de cette émission…

Crédits :

Une émission présentée par Agathe Petit – Préparée par Agathe Petit, avec Cathy Dogon & Maxime Labat & Vassili Moreau-Miossec.

Invités :

– Michel Desse, géographe à l’IGARUN,
– Etienne Chauveau, géographe à l’IGARUN.

Chroniques :

– Cathy Dogon : Les réfugiés climatiques, on sait les identifier, on leur reconnaît une légitimité mais aux yeux de la loi, ils n’existent pas…
– Vassili Moreau-Miossec : Les migrations climatiques sont devenues un enjeu humanitaire mondial. Ce fut pourtant, à une époque, un phénomène naturel.
– Maxime Labat : nous ne sommes pas les seuls à nous déplacer à cause du climat. Les animaux aussi subissent les affres du réchauffement de la Terre, même les espèces pour qui c’est un mode de vie doivent s’adapter.

Musiques :

– Led Zeppelin – Immigrant song (1970)
– Keny Arkana – Terre mère (2008)