En tête de liste

Marie Jamon

Markov et Sophia interviennent aujourd’hui au CFN, le centre de formation de Noel, ex-Université Saint-Nicolas depuis que la direction de Noel a souhaité se défaire de son héritage religieux pour mieux pénétrer le marché global mais là n’est pas le sujet.

Au Centre de formation, les lutins peuvent passer différents diplômes, qualifications et autres validation d’acquis qui leur permettent, par exemple, de quitter la chaîne d’empaquetage pour d’autres postes plus gratifiants. Les non-lutins peuvent également y obtenir un diplôme depuis que Noel a mis fin à des pratiques jugées discriminantes, quand bien même personne n’envie réellement la condition de lutin.

Les deux enquêteurs de Théorèmes Services ont été sollicités pour encadrer la dernière épreuve du concours de conducteur de traineau première classe. Après les épreuves de pilotage et de droit international de traînage ; après une difficile dissertation sur le rôle des attelages dans la Suède de Gustave-Adolphe et toute une batterie de tests médicaux, les 100 candidats restant doivent passer l’épreuve du chapeau. Sophia et Markov en seront les examinateurs.

Chacun des 100 lutins se voit placé un bonnet sur le crane. Ce bonnet est rouge ou vert et le lutin ignore tout à fait la couleur de celui qui grelotte sur sa tête. Pour cause, afin de passer cette épreuve, le lutin devra deviner la couleur de son bonnet. Les lutins se placent donc en cercle et peuvent observer les bonnets des autres candidats tandis que se joue leur propre avenir professionnel. Au signal, chacun leur tour, ils diront « rouge » ou « vert » avant de regarder la couleur de leur propre bonnet. Le test du chapeau est éliminatoire.

Si l’épreuve manque de pertinence, sa procédure est simple et nos deux surveillants d’examen commencent à se dire qu’il n’y a pas de quoi se creuser la tête avec cette histoire de bonnet. Pourtant, devant le teint blafard de ces lutins paniqués par le stress et face à la stupidité de cette épreuve que le Centre de Formation continue d’appliquer en vertu d’une tradition que plus personne n’explique, Sophia et Markov décident d’aider les lutins à obtenir ce concours.

Question : quelle stratégie permettra d’obtenir un maximum de diplômés ?

 

Résumé :

100 lutins ont des bonnets sur la tête soit rouge, soit vert. Chacun peut voir les bonnets des autres mais doit deviner la couleur de son propre bonnet. Chaque lutin doit dire « rouge » ou « vert » lorsqu’on l’interrogera. Si et seulement si, sa réponse est bonne, il sera diplômé. A l’évidence, il est interdit aux lutins de communiquer entre eux.

Quelle stratégie permettrait de diplômer le plus grand nombre de lutins ?

Crédits

Texte : Guillaume Mézières
Illustration : Marie Jamon