Expédition Dschang : les jeunes de Dschang nous prêtent main forte

JOUR 6 !

Nous avions prévu la veille de partir plus tôt que d’habitude au lac. On voulait y être 30 minutes avant afin de pouvoir mieux observer les oiseaux qui sont davantage présents le matin que la journée, où la chaleur leur donne la migraine et les pousse à se cacher.

Avec un petit imprévu de réveil qui n’a pas voulu sonner pour certains (Jonathan, Tony et Sébastien pour ne pas les citer), nous sommes tout de même arrivé·es à 6h30. Nous nous sommes tout de suite séparé·es en deux groupes afin d’être plus efficaces.
Nous avons agrandi notre inventaire d’espèces en cherchant les libellules au bord des ruisseaux. Nous avons donc utilisé les waders pour pouvoir nous déplacer dans l’eau. Certain·es se sont même presque enfoncé·es dans la vase ! Ce qui était « dévastateur » notamment pour Jade qui en a fait les frais à deux reprises, mais aussi pour Loïk.
Heureusement, de jeunes enfants très talentueux qui nous regardaient, ont compensé cela en nous rapportant de très belles espèces.

Nous sommes ensuite retourné·es au Musée des civilisations pour déposer nos affaires et manger.

L’après-midi, nous sommes resté·es près du Musée car 4 jeunes stagiaires camerounaises nous ont rejoint afin de capturer des libellules (ainsi que Loïk, une espèce très prisée!), et observer les quelques oiseaux qui volaient aux alentours. Malheureusement, une énorme averse est apparue sans prévenir. Ce fût alors un véritable parcours du combattant (qui à d’ailleurs eu raison de Loik qui a glissé par terre en voulant échapper à Loïsa, magnifique). Totalement trempé·es, nous avons réussi à rentrer à Tockem.

Après une bonne douche, nous avons et sommes toujours entrain de réunir et peaufiner nos recherches.

Articles associés