[REVUE DE PRESSE] Complots, apocalypse et détection du cancer dans l’actu

image

Nous n’avons jamais été si proche de la fin… C’est ce qu’avance une ONG qui calcule les menaces planétaires, et les met en corrélation avec une potentielle fin du monde. Fake news ? Si vous en doutez, vous ne faîtes certainement pas partie des 80% des Français qui adhèrent au moins à une théorie du complot.

Pendant ce temps là, une première fusée réutilisable est sur le point d’être lancée, et le cancer pourrait se détecter avec une goutte de sang.

Tous les mois, retrouvez les principales infos scientifiques dans la revue de presse du Labo.

Un test sanguin pour détecter certains cancers ?

Un article publié dans Science par l’équipe de Nickolas Papadopoulos de l’université John Hopkins présente un nouvel outil non intrusif de détection de cancers, nommé CancerSEEK. Ce test permet la détection de mutations ou d’anomalies dans le taux de certaines protéines associées à des cancers.

S’apparentant plus à une “biopsie liquide” à partir d’échantillons de sang que d’une détection directe par prélèvement sanguin, cet examen ouvre la voie à une détection plus précoce et moins coûteuse de certains cancers répandus comme celui des ovaires ou du pancréas.

Une nouvelle étude est déjà en cours à plus grande échelle (plus de 10 000 personnes) afin d’affiner cet outil et de réduire le taux de faux positifs, principale critique de cette méthode.

Lire plus ici et là >

Minuit moins deux avant apocalypse

Tic tac, tic tac… Selon l’ONG le bulletin des scientifiques de l’atome, il était l’heure de se rapprocher de 30 secondes de la fin du monde, par rapport à 2017. Un certain président américain et ses menaces de guerre nucléaire en serait la principale cause.

La Doomsday Clock (horloge de l’apocalypse) a été crée en 1947 par un collège de chercheurs américains à la suite des bombardements de Hiroshima et Nagasaki et réglée à 23h43. Sont pris en compte pour avancer ou reculer l’aiguille les menaces nucléaires, le changement climatique ou encore l’intelligence artificielle.

En 2017, nous avons vu qu’un langage téméraire dans le registre nucléaire ne faisait qu’empirer une situation déjà dangereuse et avons encore appris que minimiser les déclarations prouvées par les faits concernant le climat et les autres défis ne conduisait pas à de meilleures politiques publiques.

Rachel Bronson, présidente de l’ONG.

C’est la première fois que nous sommes aussi près de la fin des temps d’après cette horloge, bien loin de minuit moins 17 minutes en 1991, année qui avait vu la fin de la guerre froide.

Lire plus ici et  >

Faucon Lourd

Après de multiples reports, le test statique du lanceur Falcon Heavy de Space X a été réalisé le 24 janvier dernier avec succès. Pendant 12 secondes, les moteurs du lanceur ont grondé sans anomalie, ce qui a donné le feu vert pour le lancement du Falcon Heavy.

Ce lanceur lourd développé depuis 2011 est composé de pas moins de 28 moteurs, assemblage des moteurs de la Falcon 9. Le but, tout comme cette dernière, est de récupérer une partie de la Falcon Heavy après le lancement. Elle peut embarquer de 3,5 à 63,8 tonnes de charge utile, suivant la destination visée. Une fusée Ariane V peut embarquer jusqu’à 21 tonnes de charge utile, pour comparaison.

Prochaine étape prévue le 6 février avec le lancement de la Falcon Heavy avec à son bord, la Tesla d’Elon Musk (PDG de SpaceX) qui tentera de se placer sur une orbite martienne avec Space Oddity comme musique pour ce voyage dans l’espace…

► Essor des technologies spatiales dans les pays émergents, une émission diffusée le 31 janvier 2018 sur Prun

Lire plus ici >

C’est un complot ! (ou pas)

Une étude Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch, portant sur l’adhésion des français aux théories complotistes a fait grand bruit au début du mois. Selon elle, près de 80% des français adhèrent au moins à une théorie du complot parmi celles proposées.

Rappelons qu’on nomme théorie du complot une vision alternative de l’histoire qui serait le résultat des agissements d’un groupe secret et occulte. Par exemple, 32% des sondés croient que « le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde ». Les moins de 35 ans seraient plus susceptibles que le reste de la population d’adhérer à ces thèses en grand nombre, à 21%.

Si ces résultats peuvent sembler alarmistes, il faut également savoir exercer un regard critique sur cette étude et se penser sur la méthodologie. L’échantillon utilisé est de 1000 personnes, représentatif de la population française, mais il a été complété par un échantillon supplémentaire de 252 personnes de moins de 35 ans. Les sondés n’avaient également pas l’option de ne pas se prononcer pour chacune des questions posées.

A l’heure des fake news et autres informations déformées, il devient de plus en plus important de se toujours poser des questions de méthodes et d’interprétation des résultats… même pour un sondage sur les théories du complot. L’occasion de se repencher sur l’émission du Labo des Savoirs du 13 décembre dernier sur la méthode scientifique !

► Du questionnement au résultat : la méthode scientifique, une émission diffusée le mercredi 13 décembre sur Prun

Lire plus ici, , là bas ou encore >

Ma thèse en 180 secondes 13 février

Seriez-vous capable d’expliquer votre travail en 3 minutes ? C’est le défi que se lancent les docteurs participant à Ma thèse en 180 secondes ! Un sujet de recherche, une seule diapositive, un jury exigeant et un public curieux, voici ce qui les attend le 13 février prochain à 20h au Stéréolux, demie-finale régionale animée par le Labo des savoirs avec notre bénévole, Thomas Guyard !

Les demi-finales régionales Bretagne et Pays de la Loire ont lieu tout le long du mois de février dans plusieurs autres villes :

  • Au Mans, la demi-finale aura lieu le 15 février 2018 à 17h salle Pierre Belon (Bibliothèque universitaire)
  • A Rennes, la demi-finale aura lieu le 20 février 2018 à 13h dans l’amphithéâtre du Lycée Victor et Hélène Basch
  • A Brest, la demi-finale aura lieu le mercredi 21 février 2018, faculté des Lettres Victor Seguelen dans la salle Yves Moraud
  • A Angers, la demi-finale aura lieu le jeudi 22 février 2018 à 18h à la Maison de la recherche Germaine Tillion

Plus d’infos > 

[BONUS]
  • Une bactérie suspectée d’être à l’origine de la disparition des Aztèques > ici et là 
  • Dolly fait des petits singes > ici
  • Le chant du coq vous réveille le matin mais il s’en fiche bien… > là 
  • Le retour de l’eau sur Mars > ici

Une revue de presse signée Dounia Saez