A la recherche des virus géants

Sous le permafrost sibérien, dans les boues chiliennes, des chercheurs sortent de terre des virus géants, des mastodontes 1.000 fois plus volumineux que les virus connus jusqu’alors.

Chantal Abergel fait partie de ces explorateurs des confins. Avec l’équipe de Jean-Michel Claverie de l’Université d’Aix-Marseille, elle a découvert ces ovni viraux. Mimivirus, Mégavirus, Pandoravirus, voilà quelques noms de ces géants dont on peine encore à comprendre l’origine.

En 2014, un nouveau venu s’est intégré à cette famille : Pithovirus. Ce virus est resté intact après 30.000 ans de congélation dans le permafrost sibérien. Pithovirus et les autres virus ne sont pas dangereux pour l’homme, ces virus parasitent des amibes. Les recherches mettront peut-être la main sur un virus géant capable d’infecter les animaux.

Avant l’exploration scientifique, ce sont l’exploitation minière et la fonte des glaces qui menacent de libérer des sols congelés des micro-organismes agressifs. Chantal Abergel et Jean-Michel Claverie auront prévenu : sous le sol gelé, un monde viral inconnu est en sommeil.

Crédits

Un reportage de Baptiste Ameline.

Illustration : Permafrost
Crédit image : wikimédia commons