Animateur déchet, un métier d’avenir

Gagner de l’argent grâce aux déchets, c’est possible !

On le sait les matériaux recyclés peuvent rapporter gros aux entreprises. La nouveauté c’est qu’on commence à former les gens à ces métiers là.

C’est le cas de l’Institut Catholique d’ Arts et Métiers de Nantes ( ICAM ) et de Jean Michel Sécher qui a lancé la première formation d’animateur-coordinateur déchet de France.

Les normes sur la gestion des déchets s’intensifient et cela coûte toujours plus cher aux entreprises. L’animateur déchet permet à l’entreprise de ne plus subir celles-ci en agissant sur la production de déchets pour la réduire, l’optimiser et organiser sa revente. L’entreprise réalise ainsi des bénéfices écologiques et économiques.

Le métier est ambitieux, et pourrait répondre a un marché grandissant mais il n’en est qu’à ses balbutiements. Le diplôme de l’ICAM est en construction et le métier d’animateur déchet n’existe pas encore.

Pour Jean Michel Secher c’est aussi une question d’état d’esprit. « Les entreprises ne sont pas encore prêtes à embaucher des salariés qui vont simplement leur permettre de faire des économies. Il y a un gros travail de communication a faire de ce côté là. »

Pourtant, le travail de l’animateur déchet peut susciter de belles attentes. Pendant son stage de 7 semaines, un des étudiants a permis à une entreprise de 300 personnes de faire 20 000€ d’économies par an, uniquement sur la gestion du papier.

Crédits

Une interview de Cyprien Messin.

Crédit photo : Daniel Hennemand, Flickr.