Animaux, humains… Tous migrateurs

Vignes, chenilles processionnaires du pin, cabillots… Toutes ces espèces et bien d’autres sont en train de migrer vers le nord à cause du réchauffement climatique.Comme si les écosystèmes n’avaient pas été assez mis à l’épreuve durant les 500 dernières années !

Ce sont les équilibres entre les espèces qui nous font dire parfois :  » ha, la nature est bien faite « . Et bien un écosystème en déséquilibre, c’est pas du tout bien fait, et les seules choses qu’il lui faut, ce sont de la stabilité et du temps pour ce reconstituer. Beaucoup plus de temps que ce dont dispose l’homo sapiens sapiens.

Une chronique de Maxime Labat.