Canular au pays de l’Open Access

En 2013, John Bohannon , journaliste scientifique, frappait fort en publiant un article d’un genre particulier dans la prestigieuse revue Science.

Intitulée « Who‘s afraid of peer review « « Qui a peur des comités de lecture « , cette étude conduite sous forme de canular remet en cause le système des revues en libre accès et ses possibles dérives tout en suscitant d’énormes réactions au sein de la communauté scientifique.

John Bohannon crée de toute pièce une étude scientifique bidon signée d’un faux chercheur qu’il va soumettre à plus de 300 revues en libre accès. Un grand nombre de ces revues va accepter l’article.

A l’origine de ce canular, la multiplication des revues en open access dites prédatrices qu’on voit fleurir sur internet et dont les spams inondent les boites e-mails des chercheurs.

Ces revues qui fonctionnent toutes sur le modèle de l’auteur-payeur vont poser la question de la fiabilité des contenus des articles scientifiques publiés en accès libre.

L’article Libération en réaction à la publication de John Bohannon   

Article et chronique réalisés par Barbara Chicotot