[Création sonore] Dépression : un traitement de choc… électromagnétique

D’abord utilisée en neurologie dans le traitement des mouvements anormaux, de la douleur et des acouphènes, la stimulation magnétique transcrânienne ( rTMS) est exploitée depuis une quinzaine d’années dans un nombre croissant d’hôpitaux de France pour traiter les dépressions modérées à sévères.

Nous savons grâce à la neuro-imagerie, que lors d’une dépression s’installent des zones d’hypoactivité et des zones d’hyperactivité.La rTMS lève ce blocage et restaure une activité normale des zones touchées. Il existe donc plusieurs protocoles, certains permettant d’activer les zones déficientes et inversement. Ces différents protocoles sont déterminés par l’observation du médecin/l’observation clinique/des tests psychologiques spécifiques. Non invasive, présentant peu ou pas d’effets secondaires, la rTMS est très bien tolérée par les patient·es.

Le Labo des savoirs a rencontré Anne (nom factice), 55 ans, lors d’une séance de stimulation magnétique de 8 minutes, qui consiste, schématiquement, à appliquer une bobine aimantée contre un point précis de son crâne pour moduler l’activité de ses neurones et diminuer les symptômes de sa maladie,la bipolarité. Les «tacs» réguliers du stimulateur magnétique résonnent dans cette petite pièce du troisième étage du CHU de Nantes…

Invité·es

  • Docteur Edouard Laforgue
    Chef de clinique dans l’unité de neuromodulation en psychiatrie.
  • Anne, nom d’emprunt pour une patiente anonyme.

Crédits et Musiques

Création sonore réalisée en mai 2018 par Agathe Petit et Victor Lucas, avec la participation de Cathy Dogon.