Curiosité contre rendement, l’objection de Pierre Charrier

Une tentative de billet d’humeur par Pierre Charrier, entre constat amer et aigreur.

J’entends parfois que la recherche fondamentale n’est qu’un gouffre sans fin, inutile pour nos sociétés en recherche d’optimisation. Cigales improductives… enfants gâtés bien trop curieux.
Que la science est un outil de dictature responsable d’une crise de la spiritualité qui aurait lieu actuellement.

Alors oui, je caricature, je généralise, mais je souhaite surtout défendre la curiosité.