Jurassic Heck

En 1920 dans une Allemagne traumatisée par la guerre, un autre combat se trame. Celui de la reconstitution de l’aurochs, la vache préhistorique. Cette course à la reconstitution oppose deux frères zoologistes, Lutz et Heinz Heck.

1920. L’aurochs a disparu depuis plus de 300 ans. La plupart des gens ne savent pas à quoi ressemble cet animal et certains le confondent même avec le bison. Une situation que ne peuvent plus supporter Lutz et Heinz Heck qui veulent montrer au monde à quel point l’aurochs est noble et fier.

Ils se donnent donc pour objectif de reconstituer l’animal grâce à la méthode du croisement à rebours. Là où un éleveur va aller chercher les bêtes les plus domestiquées et dociles, les frères Heck vont croiser les vaches les plus farouches.  Le problème, c’est qu’ils ne sont pas d’accord sur ce qu’est un aurochs.

Le choc des aurochs

Pour Lutz, l’aurochs idéal est préhistorique et dessiné sur les parois des différentes grottes d’Europe de l’Ouest. Il opère méticuleusement pour retrouver les vaches  les plus anciennes et les plus proches de l’aurochs.

Heinz utilise une méthode différente. Il réalise un cocktail d’espèces, le cauchemar d’un éleveur de pur sang : des croisements de vaches à toute allure et pas toujours contrôlés. Il faut dire que l’aurochs de ses rêves est plus récent, c’est celui d’Europe centrale.

20 ans plus tard les deux frères ont réalisés leur rêve : ils ont reconstitué des copies de leur aurochs idéal. Seulement, nous sommes en 1939 et la guerre fait rage en Allemagne. La priorité est à l’alimentation et la plupart des aurochs reconstitués seront mangés. Seuls quelques spécimens ont survécu au zoo de Munich.

Le SIERDA reprend le flambeau

En 1995, le Syndicat International pour l’Elevage et le Développement de l’Aurochs reconstitué (SIERDA) voit le jour. Il reprend le flambeau des frères Heck et encourage l’élevage des aurochs reconstitués. Ces derniers permettent une agriculture plus raisonnée, extensive et durable.
En effet, qu’il soit en montagne, dans les forêts ou dans les plaines, l’aurochs présente une grande capacité d’adaptation.

Articles associés