La magie des toiles

La soie est connue chez les araignées pour former des toiles, pièges à insectes. Elle est constituée de protéines que l’araignée se procure en mangeant ses proies ou de la soie déjà produite. En fonction de la soie produite, les toiles seront de tailles et de formes variées.

Mais la composition de la soie n’est pas le seul facteur de différenciation entre les toiles. Leur apparence peuvent dépend de l’espèce de l’araignée, de l’environnement de celle-ci et… des produits psychotropes. Quel résultat si une araignée en prend ? En 1948, le zoologiste suisse H.M. Peters a fait cette expérience singulière avec de hydrate de chloral, des emphétamines et du LSD.

Crédits

Une chronique de Pauline Verbaenen.