La musique des sphères

Kepler est connu des astronomes pour ses trois lois sur le mouvement des planètes. Les musiciens ont retenu de lui sa théorie de l’harmonie universelle.
Musique des sphères

Inspiré par Pythagore, Kepler voulait voir dans la nature un monde de signes mathématiques cachés à l’homme. Le savant serait celui à même de dévoiler l’harmonie du monde, de lire la nature.

Pour Pythagore, la musique et ses harmonies, ses tierces, ses quintes, ses intervalles proportionnées est le signe de cet équilibre cosmique invisible à l’homme. La musique dévoile en partie la connaissance du monde et l’harmonie musicale est à chercher en toutes choses.

C’est avec cette vision pythagoricienne que Kepler regarde le cosmos.Calculant les rapports de vitesse entre chaque planète, l’astronome retrouve les intervalles musicaux de Pythagore. Sur sa partition astronomique, les six planètes connues de son temps forment le plus harmonieux des accords…

Le cosmos serait-il une symphonie éternelle ?

Crédits

Une chronique de Julie Lacaze.