Le son des chauves-souris

Le chiroptérologue est aussi un animal nocturne. A partir du mois de juin, les naturalistes partent sur le terrain au crépuscule pour aller visiter les colonies de chauves-souris. Équipés de détecteurs ultrasons, ils se postent aux sorties des greniers, dans les bois, sur les bords de rivières et tendent l’oreille aux chiroptères.

Ces détecteurs transforment en fréquences audibles par l’être humain les cris en ultrasons des chauves-souris. A chaque espèce sa fréquence, à chaque individu sa signature. Grâce à ces enregistreurs, les chiroptérologues peuvent évaluer un biotope, la quantité d’insectes, la bonne santé des fragiles colonies de chauves-souris.

Le Labo des savoirs a suivi Denis Lafage, Denis Lafage, chiroptérologue chargé de mission biodiversité pour le Conservatoire d’Espaces Naturels Pays de la Loire, Antenne Loire Océan, sur les bords de l’Erdre à Nantes. L’équipe est revenu avec d’étonnants sons de chauves-souris.

Articles associés