Leçon de gestion d’une crise sanitaire

Chaque année, les épidémies de grippe mettent à l’épreuve les centres d’appels du 15. Mais que se passerait-il s’il s’agissait d’une épidémie d’une ampleur beaucoup plus importante ?
L’hélicoptère des services d’urgences au CHU Hôtel Dieu de Nantes

50. C’est le nombre maximum d’appels que le centre 15 peut recevoir en même temps. En cas de surcharge d’appels, ces derniers seront renvoyés vers les SAMU voisins, en Vendée ou en Maine et Loire.

De manière plus globale, comment s’organisent les services d’urgences pour faire face à une épidémie de grande ampleur ?

Plusieurs plans d’actions sont prévu pour faire face à ces menaces dans les établissements de santé comme les hôpitaux. Des cellules de crises existent également dans le service des urgences.
Si la situation empire les autorités sanitaires peuvent même exiger une mise en quarantaine.

Joël Jenvrin explique et détaille toutes ses actions. Il est directeur du SAMU centre 15 de Loire Atlantique.

Crédits

Une interview réalisée par Cyprien Messin.
Crédits photo : Thibault Prévost.