Les étonnants pouvoirs des champignons

Les champignons ont la cote ! Depuis des dizaines d’années plusieurs chercheurs ont décidé de s’intéresser à ces organismes et on commence aujourd’hui à entrevoir leur potentiel.

L’un de ces chercheurs, c’est Philippe Silard, de l’équipe génétique et épigénétique des champignons à l’Université Paris Diderot, travaille depuis 30 ans avec les champignons.
Son objet d’étude est le Podospora Enterina, un champignon qui a la capacité de dépolluer les sols. En étendant ses longs filaments dans le sol, le mycélium, le champignon peut couvrir une surface importante.

Toujours dans le domaine écologique, les champignons pourraient permettre de remplacer les produits chimiques industriels de manière propre. Plusieurs champignons qui se sont développés dans des conditions climatiques extrêmes (déserts, flanc de volcan, glaciers..) produisent des enzymes comparables à celles des produits chimiques utilisés dans l’industrie.

Les champignons dans l’industrie de la santé

Il y a un secteur que les champignons a déjà révolutionné c’est celui de la santé.
Le 1er antibiotique connu, la pénicilline a été synthétisée par un champignon. On estime que sur les vingt produits les plus utilisés en pharmacie, 6 dérivent de champignon. On y trouve par exemple la statine qui fait baisser le taux de cholestérol ou la cyclosporine, un immuno-dépresseur qui évite le rejet après une greffe.

Un autre champignon, le Coriolus Versicolor est étudié pour lutter contre le cancer de la prostate. Il sécrète une molécule particulière qui agit directement sur les cellules souches du cancer afin de les inhiber à la différence des traitements classiques qui n’agissent que sur des cellules tumorales.

Les champignons pourrait aussi permettre de réaliser des piles biodégradables, des emballages et beaucoup de choses encore. Il faut toutefois savoir que tous ces projets sont encore au stade de recherche. Il faudra donc attendre un peu avant de voir ces applications dans notre vie de tout les jours.

Illustration : Le podospora anserina, champignon capable de dépolluer les sols.

Crédits : Institut de génétique et épigénétique – Paris Diderot