Les migrations depuis l’homo sapiens sapiens

Souvent, les migrations ne se font pas directement à cause du climat, ce sont rarement des trop hautes ou trop basses températures qui motivent la migration, mais leur répercussions sur la fragilité du vivant : sécheresse, tarissement des sources de nourritures, apparition de maladies, destruction des habitats humains et naturels…

Bien qu’ayant souvent migré directement ou indirectement à cause du climat, l’homo sapiens sapiens a également su s’adapter à certains biomes hostiles. Ainsi, certaines population se sont adaptées aux déserts chauds ou gelés grâce au domptage des éléments, de la nature et de la technique. Cela a eu pour effet de creuser des différences physiologiques entre les populations (exemple : digestion de certains aliments, résistance à la chaleur ou au froid…) et bien entendu, l’émergence d’une diversité culturelle.

Sources / pour aller plus loin (en anglais) :