Les sciences humaines, frontière de la science ?

D’un petit positivisme logique à un désir de sciences humaines & sociales (SHS), Maxime Labat nous raconte comment il s’est heurté durant ses études au mur de l’épistémologie des SHS.

Durant ses premières années d’université il se sentait bien au chaud, entouré de définitions solides, de démonstrations absolues, et de vérités vraies. Sa transhumance vers les SHS lui montra un monde où les théories concurrentes cohabitent sans pouvoir être falsifiées, où chaque auteur donne aux mots de nouvelles définitions et où l’existence de la vérité semble être enterrée.

Comment un tel lieu de la pensée peut-il être appelé « science »?

Une chronique de Maxime Labat