Les mathématiques au service de l’écologie des communautés

Une fois qu’on a identifié les différentes espèces présentes et les caractéristiques de leur environnement, et bien il reste encore un beau bazar. L’analyse de toutes les données récoltées par les biologistes devient un terrain de jeu pour les matheux.

Maxime Labat a la chance d’avoir un petit frère mathématicien, Antonin Labat, et il s’est rappelé qu’il avait travaillé sur une problématique proche. Il l’a donc appelé à la sortie du boulot, dans la grisaille et le bruit du RER parisien pour qu’il nous parle de la vanille de Polynésie et de mathématiques.