Le mythe de la pleine Lune

Une chronique de Dounia Saez

Face à une légende ou à un mythe, comment réagir et comme le confronter à la science ? Hé bien moi j’aime bien les tuto donc c’est parti pour un petit tuto debunkage de mythe!

Vous l’aurez peut-être reconnu à sa voix, cet extrait est tité d’une vidéo de Hygiène Mentale. Il est, comme vous l’avez entendu,  parti d’une croyance populaire qui dit que les naissances sont plus nombreuses les jours de pleine Lune. Pour le vérifier, on pourrait demander à de spécialistes, des sages-femmes par exemples d’affirmer ou d’infirmer ce fait. Mais nous ne sommes pas à l’abri de biais, car ces personnes sont directement impliquées et peuvent donner un avis subjectif.  Il a donc réalisé un protocole à priori neutre : diviser le calendrier en 8 phases lunaires et demander à des anonymes dans quelle phase de la lune ils sont né.e.s. Avec ces données, on peut comparer les résultats avec ce qu’on attend, et on s’attend à ce ne soit dû qu’au hasard.

Cette expérience a été menée plusieurs fois donc avec des personnes différentes et pas une seule fois ce seuil n’a été dépassé. L’hypothèse nulle n’a pas été rejetée. Mais est-ce suffisant pour conclure ? Cette première étape, l’application de la méthode scientifique, ne peut pas suffire, il faut aussi interpréter les résultats en fonction des autres études qui ont été réalisées. On cherche plutôt à savoir si notre degré de croyance envers notre hypothèse a été modifié avec les résultats obtenus. Plus simplement, est-ce plausible ?

Il ne suffit donc pas de montrer, juste une fois, dans un contexte donné, qu’un mythe peut être contredit par les faits. Mais il devient plausible qu’un mythe est faux si les données récoltées vont dans le même sens que notre hypothèse.

En résumé, si vous être confronté à mamie qui, par exemple, vous affirme que toutes les filles de la famille sont nées un jour de pleine lune, vous avez maintenant en main un tuto pour débunker cette croyance: établir un protocole expérimental, appliquer la méthode scientifique et interpréter les données récoltées en fonction de l’hypothèse de départ. Ainsi vous pourrez lui prouver que non, il n’y a pas plus de naissances pour quiconque les jours de pleine lune et lui rappeler au passage, que les filles ne naissent pas non plus dans les roses.

Je vous invite très vivement à aller voir les deux vidéos d’ Hygiène Mentale qui sont disponibles sur sa chaîne, il va beaucoup plus loin dans l’analyse de façon extrêmement claire et accessible comme à son habitude.

Crédits et Musiques

Chaîne YouTube Hygiène Mentale :
https://www.youtube.com/hygienementale