Objecteur de conscience : s’opposer pour refuser la guerre

S’engager dans le service militaire ? Très peu pour Patrice Bourdon. En 1983, le jeune qu’il était, un étudiant militant, a refusé d’investir l’armée. Un choix politique, à deux doigts de la désobéissance civile, dont il parle fièrement encore aujourd’hui.

Accepter de faire ses classes dans les années 1980, c’était accepter la guerre et la violence.

Une chronique réalisée par Cathy Dogon.