Possessions, envoûtements, le diable existe t-il vraiment?

Une chronique de Professeur Max

 Le Pape vient de déclarer que l’enfer n’existe pas, liquidant ainsi un dogme mythique  de 1500 ans de l’Eglise Catholique et ce, le jour du Vendredi Saint. Au même moment le légendaire président athée du Groland en profite pour monter au Paradis. Ce mois d’avril 2018 est décidément riche en troubles métaphysiques. Croyances, ignorance, propagande, supercherie, canular, quel bazar! Professeur Max fait le point sur la part de vérité sur ces mythes et légendes.

De Jeanne D’Arc au Monstre du Loch Ness quelle est la part de réalité dans le mythe? Selon sa propre définition, un mythe est une construction imaginaire qui se veut explicative de phénomènes sociaux et surtout fondatrice d’une pratique sociale en fonction des valeurs fondamentales d’une communauté à la recherche de sa cohésion. C’est donc par nature un concept très subjectif. Ca tombe bien la science est là pour démystifier.

« Une personne chute brutalement sans raison, elle perd conscience, parfois les yeux restent ouverts avec un regard fixe, elle ne réagit plus, puis ses bras et ses jambes sont prises de convulsions, sa respiration devient bruyante La personne devient effrayée sans raison apparente; elle peut même paniquer ou se mettre en colère. » Et là vous pensez à une possession par un esprit démoniaque et vous avez raison car en l’an de grâce 1018 c’était mot pour mot la définition de l’envoûtement par le diable selon l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine. Sauf qu’en 2018 c’est mot pour mot la définition de la crise d’épilepsie selon la Caisse Primaire d’Assurances Maladies… L’épilepsie est une maladie neurologique qui se traduit par une activité électrique anormale du cerveau. Elle se caractérise par une augmentation soudaine de l’activité électrique dans le cerveau, entraînant une perturbation temporaire de la communication entre les neurones.

Merci la science de nous éclairer. Ayons une pensée pour tous les malades épileptiques qui au cours des siècles, sont passés pour des possédés! Vous imaginez? « Grand Maître! Regardez Jonas, il tremble il est à terre et il hurle! » »Mmmh…Satan l’habite! Il vaut mieux le brûler.Pendant qu’on y est, enfoncez un pieux dans son coeur avec des gousses d’ail, c’est plus prudent. « 

Je dois vous avouer que j’ai moi même vécu plusieurs fois une expérience troublante autour de mes 20 ans. Alors que je me trouvais dans mon lit, je me suis mis à léviter! Je me sentais flotter dans les airs comme tiré de mon lit par une force extérieure. Ne croyant pas au diable ça fait tout de même bizarre. Il y a une explication rationnelle (ouf), la sensation de lévitation est une des nombreuses variantes de la paralysie du sommeil telles, les cauchemards, la sensation de tomber… La paralysie du sommeil identifiée dans la Classification internationale des troubles du sommeil, élaborée par l’American Academy of Sleep Medicine, s’explique par des intrusions du sommeil paradoxal qui provoque l’absence de tonus musculaire lors des transitions entre veille et sommeil. En clair le cerveau est éveillée dans un corps endormi. Il n’y a donc pas de démons qui vous attaquent la nuit. 

Si le mythe de Dieu et du Diable ont longtemps permis d’expliquer facilement l’inexplicable, certains mythes sont voulus pour servir des intérêts géopolitiques. Intéressons nous au Mythe de Jeanne d’Arc. Nous sommes donc en plein milieu de la guerre de cent ans, les anglais occupent la moitié du pays et rien ne semble les arrêter. Les rustres anglais du moyen âge qui n’ont encore rien inventés en matière de musique, littérature et cinéma. A ce moment là, une jeune adolescente de 17 ans débarqua de sa Lorraine natale, rencontra le roi et lui dit: »Bonne nouvelle mon bon Roi, DIeu m’a parlé et va guider mes pas vers la victoire, mais pour cela tu dois me prêter une armée » »Tiens, bonne idée » fit le roi…

Cette histoire est abracadabrantesque à priori. Ok l’histoire a été romancée, remettons nous dans le contexte. Il y a 590 ans, Orléans est assiégée, sa population bigote, soumise et ignare est tous les jours attaquée , la famine menace…et voilà que Jeanne, la messagère de Dieu arrive avec son armée que notre bon Roi lui a confié! Il est prouvé de nos jours que la joie, une des 6 émotions primaires, provoque une décharge d’adrénaline via des glandes situées au dessus des reins. De même, le moral aide le corps à mieux récupérer. Ce sursaut des français, on le doit à Jeanne d’Arc plus par son impact sur le moral des troupes et la ferveur qu’elle provoquait que par sa capacité militaire. L’autre avantage du Mythe de Jeanne d’Arc est qu’il permet d’occulter Gilles de Rais, véritable artisan de la victoire militaire. Il fut exécuté à la Chaussée de la Madeleine à Nantes pour hérésie et alchimie puis accessoirement pour viol et meurtres de 140 enfants de paysans… Le sauveur de la France, Duc de Bretagne et d’Anjou, Maréchal de France, compagnon d’armes de la pucelle d’Orléans reste à ce jour le pire pédophile et tueur en série connu de l’Histoire de France! Ca la fout mal… Heureusement, l’image de pureté de Jeanne D’Arc tranche furieusement avec le profil de Gilles de Rais.

Terminons par la légende du Monstre du Loch Ness. Elle remonte à 1500 ans en arrière en l’an 565. Peut être plus mais ce dont on est sur c’est qu’ un récit relatant les aventures de Saint Colomba, prêtre irlandais ayant introduit le catholicisme en Ecosse…raconte comment Saint Colomba sauva un de ses disciples tombé à l’eau, d’un monstre rugissant au long cou, juste en faisant le signe de croix et en invoquant la puissance du dieu chrétien. Belle pub pour le christianisme…Non content de changer l’eau en vin, le dieu chrétien purifie les lacs des monstres! Puis pendant 1400 ans rien! C’est en 1933, quand fut construit une route reliant le nord du Loch Ness à la seule ville de 50.000 habitants dans un rayon de 200km qu’un directeur de cirque connu dans tout le Royaume Uni, fit une tournée dans le coin et appris la légende. Amusé et pensant là tenir une belle publicité, il proposa une fortune à qui attraperait la bête, dès lors Le Monstre du Loch Ness, Nessie pour les intimes, était connu dans tout le Royaume-Uni. En avril 1934, c’est le scoop mondial, une photo prise par un chirurgien londonien montre le monstre! Il ressemblait au plésiosaure…disparu il y a des millions d’années, mais qui vivait dans cette région du temps de la préhistoire, des fossiles ayant été retrouvés. En 1938 un spécimen du coelacanthe, un poisson que l’on croyait disparu depuis la préhistoire est pêché…il n’avait donc pas disparu…On se prend à rêver! Après tout le Loch Ness est très profond 272 m de fond.

La communauté scientifique internationale s’est passionnée pour cette histoire et la science elle même a pu nourrir une certaine authenticité de ce sujet, ce qui explique sa renommé. Entre 1954 et 1972 une quinzaine de recherche furent menées sur le lac du Loch Ness.D’ailleurs un bureau d’enquête fut fondé à cet effet de 62 à 72. En 1987 Adrian Shine, naturaliste, spécialiste du Loch Ness mena la plus grosse expédition avec une vingtaine de bâteau côte à côte, chacun équipé de sonar…3 échos non identifiés furent notés…suspens.

Pourtant ces recherches ont montré que les eaux étaient pauvres en planctons et donc en poisson, un gros monstre ne pourrait pas survivre. En 1994, Patatras, l’auteur de la fameuse photo de 1934 révéla la supercherie. Il avait pris la photo d’une petite maquette en bois pour aider Duke Wetherell correspondant du Daily Mail à se venger d’un canular dont il avait été victime, il avait photographié de fausses empreintes du monstre…Oui mais pour les jusqu’au boutistes, le Loch Ness possède une ouverture sur la mer et en 1976 on a encore découvert une espèce de poisson préhistorique inconnue…

En conclusion, si vous êtes un élu d’un département rural et que vous voulez apportez une notoriété et une attractivité à votre région, créez une légende d’un monstre, marin, du passage d’une soucoupe volante ou une apparition de la Sainte Vierge (Evitez les maisons hantées)! Ca cartonne à chaque fois car ça fascine!