Face au sexisme – magazine d’avril

Un champ d’études scientifique s’est appliqué à montrer que les différences entre femmes et hommes, la virilité, la féminité sont des constructions sociales. Ce n’est pas la génétique, ce n’est pas la biologie qui peut expliquer le goût des petites filles pour les costumes de princesses et celui des garçons pour les tractopelles en plastique.

La neurologie n’a pas trouvé chez les hommes une meilleure capacité à l’orientation, ni chez les femmes un cortex les disposant à la sentimentalité. Ce champ d’étude, c’est celui des études du genre. Le genre c’est cela, cette construction sociale, ce cadre relationnel, ce rapport de pouvoir qui permet de comprendre les violences faites aux femmes, les inégalités de salaire, les harcèlements.

Contre cette vision, il y a le sexisme, l’attitude discriminatoire, la violence déployée en raison du sexe de la personne qui en fait l’objet. Les femmes en sont les principales victimes.

Qui peut dire aujourd’hui que les inégalités de droit entre femmes et hommes ne sont pas en train de disparaître ? Femme, je peux, ouvrir un compte en banque et travailler sans demander l’avis de mon mari, exiger de ne pas être discriminée au travail, ne pas dévoiler mon statut marital dans le moindre document administratif…

MAIS, le corps des femmes continue de servir à vendre des yaourts, la pornographie présente toujours une sexualité d’abord masculine, les salaires ne sont toujours pas les mêmes et les hommes forment toujours la majorité des photos de classe du G20. C’est donc qu’il reste des choses à faire et des choses à penser.

Invitée

Annie Dussuet, sociologue du travail, maître de conférences à la faculté de sociologie de l’Université de Nantes. Chercheuse au sein du programme GEDI (Genre et Discriminations).

Chroniques

Le sexisme de supermarché, Gaëlle Jouan.
Le sexisme, les jeux vidéo, Marion et moi, Maxime Devige.
La culture du viol, Sophie Appenzeller.
Genre et histoire, Camille Pollet.
Un homme peut-il être féministe, Guillaume Mézières.
Femmes et sciences, Vassili Moreau-Miossec.

Crédits

Une émission animée par Cassie-Marie Peigné, avec la participation de Guillaume Mézières et de Claire Sizorn à la technique.