Insectes, algues : pourquoi ne sont-ils pas encore dans nos assiettes ?

En découvrant l’Amérique, nous avons découvert un nouveau continent ainsi que la solution aux famines, l’un des plus grand fléau de l’Europe. Cette solution fait aujourd’hui partie de notre paysage culinaire au point qu’on en oublie son origine extra-européenne. Il s’agit de la pomme de terre. Un tubercule dont la résistance à l’hiver et au passage du temps est salvatrice en temps de famine.

Dans notre société où nous avons une abondance de protéine et de gras, la famine est un mirage. Toutefois des nouveaux problèmes sont apparues : santé, environnement… La solution est-elle ailleurs comme pour la famine ?

Pour certain·es, la modification de notre alimentation en incorporant des algues et des insectes déjà présents dans des traditions culinaires à travers le monde est essentiel. Ces solutions ont des difficultés à trouver un écho dans la population. Est-ce nos préjugés qui nous empêchent de consommer un mille-patte comme nous consommons des crevettes ?

Invité·es

– Justine Dumay, enseignant-chercheur en biochimie marine et génie enzymatique, université de Nantes.

– Interview de Céline Gallen, enseignant-chercheur en science de gestion, spécialiste de l’entomophagie.

Crédits et Musiques

Une émission préparée et animée par Maxime Labat, avec Valentin Brochet et Pierre Charrier.

Réalisation : Pierre Charrier.

Musiques :

– Superorganisme « Something for your mind ».

– Kaoru Kaze « La Mer » (Version japonaise), reprise de Charles Trenet