La fin des antibiotiques ?

Les antibiotiques, médicaments phares du XXe siècle, ont permis de faire reculer la mortalité associée aux maladies infectieuses d’origine bactérienne. A leur tableau de chasse il est possible d’afficher des victoires éclatantes sur des fléaux comme la célèbre tuberculose.

L’euphorie a disparu. Victimes de leur succès, les antibiotiques ont été prescrits et utilisés de façon abusive comme traitement miracle contre tous types d’infections. Aujourd’hui, les bactéries font de la résistance. Voilà le problème : plus on utilise un antibiotique, plus la bactérie ciblée s’habitue et développe alors des mécanismes de défense. L’efficacité de l’antibiotique diminue alors au fur et à mesure.

La question de la résistance bactérienne est devenue un problème de santé majeur. Le problème vient aussi de l’industrie agro-alimentaire : pour limiter les risques sanitaires, pour rendre possible l’élevage à très grande échelle, le bétail est largement traité aux antibiotiques. Les résistances viennent aussi de notre alimentation.

Le pas est franchi, les différentes instances sanitaires dont l’Organisation mondiale de la santé ont lancé un cri d’alarme. Combien de temps avant que l’arsenal médicamenteux soit à court de nouveautés ? Allons-nous vers la fin des antibiotiques ?

Invitées

CaillonCaroffJocelyne Caillon, maître de conférences à l’Université de Nantes, praticienne hospitalier au service de bactériologie du CHU de Nantes.

Nathalie Caroff, maître de conférences, chercheuse dans l’unité Thérapeutiques cliniques et expérimentales des infections à l’Université de Nantes.

Crédits

Une émission animée par Guillaume Mézières et Kizito-Tshitoko Tshilenge, avec la participation de Baptiste Ameline, Valentin Le Guen et de Claire Sizorn à la technique.

Illustration : Staphylocoque doré résistant à la Méthiciline.
Crédits photos : NIAID.