La science des sixties 2/2

Deuxième épisode des deux émissions consacrées aux années soixante avec les auteurs du livre La science des sixtes sorti chez Belin. Retour sur les découvertes de la décennie, année après année, accompagné d’une belle sélection musicale signée Philip Muller, producteur de l’émission In Mods We Trust.

Nous reprenons le cours du voyage en 1964 avec la proposition d’un mécanisme expliquant la masse des particules. Une hypothèse validée en 2012 avec la découverte du boson de Brout-Englert-Higgs. Voilà comment une idée venue des sixties aura mobilisé pendant 40 ans des milliers de physicien.ne.s.

Dans le même ordre d’idée, découvrez en 1965 la découverte du fond diffus cosmologique, observé par le satellite Planck en 2013. Encore un bel exemple du modèle de la recherche : hypothèse, expériences et validation.

Cette seconde partie de la décennie remontera aussi aux sources d’un réseau aux influences inquantifiables. C’est en 1968 qu’est créé Arpanet, l’ancêtre d’Internet.

La science des sixties, épisode 2 c’est aussi un grand homme, la mathématicien Alexandre Gronthendieck, des hypothèses renversantes et controversées et quelques petits pas sur la lune.

Invités

Surgy-Tirard_WEBStéphane Tirard, historien des sciences, directeur du Centre François Viète.

Olivier Néron de Surgy, journaliste scientifique, éditeur.

Programmation musicale

par Philip Muller.

The Marketts – Out of Limits
Sun Ra & his Astro-Solar Infinity Arkestra – Blues On Planet Mars
Pete Seger – what did you learn in school today
Ray Charles – I Don’t Need No Doctor
The Beatles – Revolution
David Bowie- Space Oddity
The Action – I’ll keep on holding on

Crédits

Une émission animée par Guillaume Mézières, à la technique Claire Sizorn.