Pirates !

Sur les mers aujourd’hui, la piraterie semble reculer. La situation se stabilise en Somalie, haut lieu de la piraterie pendant la dernière décennie. Seulement, d’autres foyers de piraterie surgissent, notamment dans le golfe de Guinée, et si la situation s’améliore, comment imaginer éradiquer tout à fait une activité sans doute aussi ancienne que la navigation elle-même ?

La mer est dangereuse et, dans l’imaginaire collectif, le pirate n’est pas un brigand comme les autres. Depuis l’antiquité, les pouvoirs politiques ont toujours traité avec une sévérité particulière les gueux des mers. Avec 90% des marchandises échangées dans le monde qui transitent en mer via quelques passages hautement stratégiques, la piraterie maritime n’a rien d’anodine.

Le Labo des savoirs sollicite l’histoire, le droit et la géographie pour arraisonner ce phénomène de la piraterie contemporaine, en comprendre les causes et mettre en question les défis qu’il pose au droit international.

Invités

photopirateDominique Gaurier, historien du droit maritime à l’Université de Nantes.

François Guiziou, doctorant à l’Université de Nantes, coordinateur adjoint du projet Guerre & Po aux centres d’études africaines de l’EHESS.

Gwenaëlle Proutière-Maulion, juriste et chercheuse au CDMO. Vice-présidente de l’Université de Nantes aux relations internationales.

Crédits

Une émission animée par Guillaume Mézières et Cassie-Marie Peigné, avec la participation de Yann Kraft, Cyprien Messin et Claire Sizorn.

Crédit photo : AP