Sous les glaces d’Europe

Rendez-vous près d’Europe. En 2021 et 2022, deux missions spatiales, l’une européenne, l’autre américaine, devraient aller croiser dans l’orbite de cette lune de Jupiter. Depuis quelques années, les lunettes des planétologues sont dirigées vers le système jovien. Il y a là-bas des astres recouverts de glace qui pourraient surprendre, des astres comme Europe.

Les premiers clichés rapportés par la sonde Galileo en 1997 exposaient un satellite glacé, une lune blanche d’apparence inerte bien différente de notre planète bleue.  Et pourtant, Europe a quelques similitudes avec la Terre qui méritent bien d’y aller voir de plus près.

Voilà un satellite jovien dynamique. Sous les forces de marée de Jupiter, Europe a un « cœur » qui bat et produit de la chaleur. En décembre 2012, le télescope Hubble a détecté ce qui pourraient être des geysers d’eau vaporisée perçant la croute de glace pour s’élever jusqu’à 200 km de hauteur. Sous les glaces d’Europe, il y a un océan gigantesque d’eau liquide.

De l’eau, de la chaleur, des molécules organiques qui pourraient trouver leur chemin jusqu’à cet océan souterrain… Après la Terre, Europe serait peut-être le meilleur endroit du système solaire pour accueillir la vie.

Invité

grassetOlivier Grasset, planétologue, professeur à l’université de Nantes et directeur du LPG, Laboratoire de Planétologie et Géodynamique. Olivier Grasset fait partie de l’équipe scientifique de la mission JUICE commandée par l’ESA à destination des lunes joviennes.

Crédits

Une émission animée par Guillaume Mézières et Mathilde Robert. Avec la participation de Claire Douette, Gwennaël Dufil, Maxime Labat, Chloé Molteni et Claire Sizorn.

Crédit photo : NASA